Mes peintures chinoises

Août 02

Mes peintures chinoises

Pour réaliser des  peintures traditionnelles chinoises il faut maîtriser  « quatre des sept trésors du lettré »: 1/ le papier à base d’écorce de mûrier, de paille de riz ou de bambou. 2/ l’encre en bâtonnets noirs ou de couleurs 3/ les pinceaux en poils de chameau ou de lapin, de mouton, de renard, etc.  ou de martre, la martre Kolinsky de Mongolie étant la plus renommée. 4/ la pierre à encre taillée dans certains types de minéraux. On met un peu d’eau dans la partie la plus creuse et on frotte les bâtonnets d’encre sur la partie en pente avec un plus ou moins  d’eau pour obtenir des couleurs légères ou plus marquées par exemple de gris divers et des noirs profonds;

NOTA/ Les papiers étant très absorbants n’acceptent ni retouche, ni repentir. On doit donc « penser » le sujet en entier ainsi que chaque partie de son sujet même minime avant de poser la couleur…

INSinséparables

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *